Le Livre

Le livre

Les biscuiteries-chocolateries Victoria étaient implantées à Bruxelles-Koekelberg, à Dordrecht (Pays-Bas), et en banlieue parisienne (Palaiseau puis Boulogne-Billancourt). Une société Victoria-Aiglon-Parein a en outre existé en République démocratique du Congo et comportait deux sites : Lubumbashi et Kinshasa.




Deneck ACKPréfacée par Philippe Pivin, député-bourgmestre de Koekelberg, cette monographie historique retrace les différents aspects du fonctionnement de ces sociétés familiales, depuis la création de la maison mère en 1896 jusqu’à leur intégration progressive, à partir de 1966, dans les groupes actuels de l’industrie agroalimentaire mondiale.


Big nutsConnue en Belgique pour son grenadier et son bâton Big Nuts, Victoria-Bruxelles se placera en concurrent direct de Parein et De Beukelaer – pour les biscuits – et, surtout, de Côte d’Or (l’éléphant) et Jacques (le chevalier) – pour le chocolat. Victoria-Dordrecht, principal employeur de la ville, sera célèbre pour ses mesures sociales avancées. Ses concurrents directs seront Verkade pour les biscuits et Kwatta pour le chocolat.


Un siècle de production biscuitière et chocolatière…

BâtonsL’ouvrage fait vivre, étape par étape, l’organisation et le fonctionnement de chacun de ces sites de production. De nombreuses illustrations témoignent de la vie dans les ateliers, des avancées sociales consenties, du rôle des familles dirigeantes, de la publicité et de la commercialisation des produits, du devenir de la marque et de l’évolution des modes de fabrication.



Big MeurisseEn seconde partie, le livre montre comment l’incorporation des biscuiteries-chocolateries Victoria au sein du groupe belge General Biscuits Company (De Beukelaer-Parein) à la fin des années 1960 s’effectuera dans la mouvance des fusions-absorptions de multiples entreprises familiales dont la totalisation donnera naissance au groupe français Générale Biscuit (repris par BSN-Groupe Danone), et au groupe chocolatier General Chocolate, repris quant à lui par le groupe allemand Monheim, puis par le Suisse Jacobs Suchard qui peu après rachètera Côte d’Or. Suchard sera absorbé à son tour par le géant américain Philip Morris-Kraft Foods qui, en 2007, ultime concentration, réunira à nouveau les deux secteurs en rachetant le pôle Biscuits du Groupe Danone.


Un ouvrage de référence richement illustré…

L’ouvrage – 480 pages en format 23 x 31, 2 000 illustrations couleurs légendées intégrées au texte – fournit en outre un bref historique de près d’une centaine d’entreprises partenaires, concurrentes ou incorporées conjointement à Victoria dans les groupes. En annexes, on trouvera des précisions linguistiques sur l’usage du français en Belgique et en France, une table de conversion de 1900 à 2006 du franc français, du franc belge et du florin néerlandais en euros et un index des personnes et des entreprises citées.

          Affiche       Rêve       Calendrier


Avec l'aimable soutien de capitalatwork
© DRUKKER Diffusion - 2017