Le chocolat


Livre



A Koekelberg, les ateliers aménagés en 1908 produiront les premiers paquets de chocolat Victoria en juin 1909. Il s’agit de chocolat vanillé, fin et surfin, et de chocolat de ménage.


Chocolat ménage


Il faudra attendre la reprise de l’après-guerre pour voir réellement se diversifier la gamme des tablettes et paquets proposés à la clientèle.


  Fleurs reine     Amandine     Scout


Fond extra
La nouvelle chocolaterie ouvrant rue de l’Armistice permet désormais de monter en production et de placer Victoria parmi les chocolatiers de renom. On soigne particulièrement la présentation de certains articles.


Petit BelgeAnnonçant la vogue des bâtons de chocolat sous emballage individuel, des articles comme le Petit Belge sont vendus en présentoirs destinés à prendre place sur le comptoir du détaillant.

Batons divers









Boites cacaoDès 1921, Victoria va produire des bâtons fourrés ou aromatisés : chocolat au nougat, crème vanille, café, pistache ou framboise, se plaçant ainsi en véritable précurseur. Simplement ces articles sont-ils réalisés manuellement et, considérés comme produits de luxe, figurent encore parmi les articles de confiserie.

Comme tous les chocolatiers, Victoria produira également du cacao en poudre, issu des opérations d’extraction du beurre de cacao.

Les années 1930 verront une nouvelle montée en charge de la production du chocolat Victoria, hissé désormais au rang des grands producteurs. En Belgique, les bâtons fourrés couvrent maintenant une part importante du marché, et la concurrence ne faiblit pas entre Côte d’Or, Jacques et Victoria notamment. Parmi les nombreuses nouveautés, le fourré Edelweiss, le vanille-noisettes 435 et, surtout, le Côte Perlée, tireront les ventes.
DNG
Distributeur
Le chocolat Victoria est devenu l’un des plus populaires. La publicité des fabricants de distributeurs automatiques se fait avec des bâtons Côte Perlée et RAF.

Plaque DNG










MogolEn France, la chocolaterie de Palaiseau fabrique des tablettes de différentes tailles. Ici, une petite barre de chocolat à croquer Mogol. On fabrique aussi pour le réseau des succursalistes et leur centrale d’achat Loceda (actuel groupe Cora).

Choco
Handig


La chocolaterie de Dordrecht produit du chocolat à partie de 1926. Tablettes et bâtons Victoria concurrenceront les produits Kwatta. Des présentoirs seront mis à la disposition des détaillants.


Trio VAP


Entre 1955 et 1968, la chocolaterie Victoria-Aiglon-Parein (VAP) fabrique sous la marque Trio dans ses installations d’Elisabethville (Lubumbashi).
Expo 58




Victoria sera partenaire officiel de l’Exposition de 1958 à Bruxelles. Son Chocolat de l’Expo créera l’événement.



Big Lord
Le succès du bâton Big Nuts, créé en 1953, ouvrira la voie aux “gros bâtons” de 75 grammes. Le Big Lord, lancé en 1966 viendra encore enrichir la gamme.

Gamme Metro

En 1968, Victoria, propriété alors d’Unibra, lance sa gamme Metro composée de vingt-cinq bâtons. Un échec commercial qui précipitera la reprise de la société par Gebeco et sa composante General Chocolate.



Artis
General Chocolate produit sous marque Victoria jusqu’en 1978. La série des Big a été étoffée pour compenser l’arrêt de la gamme Metro.

En 2008, le Big Nuts, toujours en vente et qui constitue l’ultime trace de la longue tradition du chocolat Victoria, porte désormais la marque Côte d’Or réputée plus forte.

Big nuts 2007






© DRUKKER Diffusion - 2017