Les dirigeants


Les fondateurs

L’usine de Koekelberg

En 1896, Joseph Carlier, Emile Bossaert et Charles Jeghers, tous trois maîtres pâtissiers à Bruxelles, choisissent le nom de la très populaire reine Victoria, symbole de la qualité reconnue alors aux biscuits anglais, comme enseigne de leur manufacture. Le maître céramiste Helman fixera leur portrait en médaillon.

Fresque            J. Carlier          Emille Bossart         Charles Jeghers
Emile Bossaert
Emile Bossaert assure d’emblée la fonction d’administrateur délégué de la Victoria. Il sera élu comme bourgmestre de la commune de Koekelberg de 1912 jusqu’à son décès intervenu en 1920.

Victoria à Dordrecht

Julien Charles Redelé
En 1904, Julien Charles Redelé sera chargé de trouver un site adéquat pour la deuxième usine Victoria. Il retiendra la zone portuaire de Dordrecht et assurera la direction de la nouvelle biscuiterie.
Andries Joannes ten Hope


Jusqu’en 1929, Andries Joannes ten Hope sera le distributeur exclusif des produits Victoria aux Pays-Bas.





Les dirigeants de l’entre-deux-guerres

Oscar BossaertMaurice BossaertVictoria-Bruxelles : la deuxième génération

Maurice Bossaert, fils aîné de l’administrateur délégué, engagé sur le front de l’Yser, disparaît en 1915. Son frère cadet, Oscar Bossaert succédera le moment venu à leur père.
CA
Après la disparition d’Emile Bossaert en 1920, le jeune Oscar Bossaert prend la tête de la société, épaulé notamment par Alphonse Ermens, beau-frère de Charles Jeghers.
Groupe


En 1921, les fêtes du 25e anniversaire de la société Victoria revêtent une ampleur exceptionnelle. Les dirigeants et leur famille seront à l’honneur.
Oscar Bossaert
Oscar Bossaert multipliera les mandats publics et professionnels. Président de la Confédération de l’alimentation belge, il sera réélu cinq fois comme bourgmestre de la commune de Koekelberg, siégera au Sénat et sera nommé ministre des classes moyennes en 1954. Il décédera deux ans plus tard.

Victoria-Dordrecht : la relève
Julien Charles Redelé

Julien Charles Redelé dirige Victoria-Dordrecht avec un sens social particulièrement développé. Il préside l’Union patronale des syndicats de fabricants néerlandais. Il décédera accidentellement en 1941.

Charles

Son fils aîné, Charles, entrera en fonction en 1924 et lui succédera à la tête de Victoria-Dordrecht en 1941. Il contribuera grandement au développement des exportations.



Victoria-France. Palaiseau

René DelhaizeJeanne Lecocq Joseph Alfred Crickboom
La chocolaterie de L’Alimentation Française est créée en 1917 par René Delhaize. Joseph Alfred Crickboom et à son épouse Jeanne Lecocq sont chargés de son implantation à Palaiseau.  Ils y dirigeront la chocolaterie jusqu’en 1922.

Emile De Bluts

Victoria-Bruxelles rachète la chocolaterie de Palaiseau en 1925. Emile De Bluts, gendre de Joseph Carlier, est chargé d’en assurer le développement.




Après la Seconde Guerre mondiale

Victoria-Bruxelles : la troisième génération

Maurice Bossaert
Le fils aîné d’Oscar Bossaert a été prénommé Maurice comme son oncle disparu en 1915. Promis à la succession, il décédera prématurément en 1945.
Paul Bossaert

Paul Bossaert, le fils cadet, assurera la fonction d’administrateur délégué de Victoria-Bruxelles au décès de son père en 1956.
P Bossaert



Paul Bossaert cède Victoria à Unibra en 1964. En 1971, il devient à son tour bourgmestre de la commune de Koekelberg.


Victoria-Dordrecht

Julien Marie RedeléJulien Marie Redelé, qui dirige Victoria-Dordrecht conjointement avec son frère Charles, sera membre de différentes organisations patronales.
Charles Redelé

Charles Redelé, en proie à de graves problèmes de santé, quitte ses fonctions en 1955 et s’installe en Suisse.

Victoria-France. Boulogne-Billancourt et la Sipa

Jean Klaiber
Emile De Bluts préside, de Bruxelles, aux destinées de Victoria-France. Sur place, Jean Klaiber dirige l’usine de Boulogne-Billancourt.  Après la fermeture de celle-ci en 1959,  il gérera la Sipa-Victoria chargée de diffuser les produits Victoria sur le marché français.


Victoria-Aiglon-Parein

Robert Grivegnée

Robert Grivegnée a liquidé sa chocolaterie Aiglon de Verviers. A partir de 1955, il est à la tête, à Elisabethville, de la toute nouvelle société Victoria-Aiglon-Parein.



Unibra
Relecom et Jean Van Gils

La société Unibra acquiert Victoria-Bruxelles en 1964. Michel Relecom et Jean Van Gils dirigeront jusqu’en 1969, date à laquelle Victoria sera cédée à General Biscuits Company (Gebeco).

Gebeco et Générale Biscuit

Beukelaer Parein
Née de la fusion en 1965 des deux principaux biscuitiers belges De Beukelaer et Parein, Gebeco sera dirigée conjointement par le président Edward De Beukelaer et par Louis Parein qui, âgé de 28 ans, succède à son père Paul subitement décédé la même année.
Claude-Noël Martin


Le groupe français Céraliment prendra l’appellation Générale Biscuit en 1978. Claude-Noël Martin présidera le directoire.





© DRUKKER Diffusion - 2017